ADRIEN GUILLAUME, PRÉSIDENT FONDATEUR DE SMILLEAN : Un parcours affirmé de créateur d’entreprise

Adrien GUILLAUME, diplômes: TPCI et TSPCI

2011 : un premier diplôme en poche !

Le stage de Technicien de Laboratoire que j’ai réalisé durant mon Bac Pro Industrie de procédés à Sanofi Vertolaye a réellement drivé mes études. Il m’a conduit à l’IMT pour passer mon premier diplôme de Technicien en Pharmacie et Cosmétique Industrielles (TPCI), en alternance en fabrication chez le façonnier Europhartech, à Clermont-Ferrand. J’ai enchaîné avec un CDD de 2 ans de Technicien Logistique chez Sanofi Montpellier. Je travaillais au magasin avec une vue à 360° sur la supply chain et la réception des produits pour investigation clinique.

 

2013 : retour aux sources pour un second diplôme !

Fort de ces premières expériences, je reviens à l’IMT pour passer un second diplôme de Technicien Supérieur en Pharmacie et Cosmétique Industrielles (TSPCI), en alternance comme galéniste dans l’unité de lots cliniques de Sanofi Montpellier. Ce qui m’intéressait le plus alors était le développement galénique des médicaments et, en particulier, les formes orales. Dans la foulée, j’ai l’opportunité d’exercer comme chef de projet en amélioration continue et qualité chez IMPAC Ingénierie, pour élargir mon champ de compétences. Je décide ensuite de me consacrer à « mon projet ».

2016 : je suis finaliste du concours Altern’up

Dans le cadre du TSPCI, je participe au concours Altern’up qui soutient les alternants créateurs d’entreprises. Mon projet vise un soin dentaire nomade et naturel, sous la forme d’un comprimé orodispersible (« Le Petit Freshy ») dédié à l’hygiène et au bien-être bucco-dentaire. J’ai commencé à travailler sur cette formulation innovante dans le cadre de mon module Management de Projet à l’IMT, en exploitant mes compétences dans le développement galénique acquises chez Sanofi. Sans même savoir ce qu’était alors un business plan, je termine finaliste du concours devant des Masters II et des Grandes Écoles !

Pour plus d’informations, veuillez consulter le magazine Passerelles n°73.