Accueil > Les formations de l'IMT > Les moyens d'accès

Les moyens d'accès

La Validation des Acquis de l’Expérience

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet à toute personne engagée dans la vie active depuis au moins trois ans d’obtenir tout ou partie d’une certification, par l’évaluation et la reconnaissance de son expérience professionnelle.
 

Valoriser l’expérience de vos salariés

Véritable outil de reconnaissance et de développement professionnel, la Validation des Acquis de l’Expérience est un fort levier de motivation et de gestion des compétences.

La démarche VAE est possible sur les trois titres du Groupe IMT :
 

  • OTPCI : Opérateur Technique en Pharmacie et Cosmétique Industrielles
  • TPCI : Technicien en Pharmacie et Cosmétique Industrielles
  • TSPCI : Technicien Supérieur en Pharmacie et Cosmétique Industrielles.

Télécharger la plaquette

Le CIF :

Le Congé Individuel de formation est un droit pour tous les salariés. Le CIF permet de s'absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Cette action de formation se fait à titre individuel et indépendamment du plan de formation de l'entreprise.

Les Objectifs :

  • Se reconvertir pour changer d'activité ou de profession
  • Préparer et passer un examen en vue d'obtenir un titre ou un diplôme.
  • Accéder à un niveau supérieur de qualification
  • S'adapter à un nouveau poste de travail


Tout salarié peut accéder à un Congé Individuel de Formation (CIF), quel que soit l'effectif de l'entreprise et la nature de son contrat de travail. Il doit néanmoins remplir certaines conditions d'ancienneté. Sous certaines conditions, un salarié terminant (ou ayant terminé depuis peu) un CDD peut également bénéficier d'un CIF.

- Les salariés en CDD accèdent au statut de stagiaire de la formation professionnelle ; les salariés en CDI conservent leur statut et leurs droits au sein de l'entreprise.
- La rémunération et le financement de la formation sont assurés (en totalité ou partiellement) par le Fongecif.

Comment procéder ?

Un projet de CIF se prépare plusieurs mois (4 à 6) à l'avance.
Le salarié présente à son employeur une demande écrite d'autorisation d'absence 4 mois avant le départ en formation. L'employeur peut néanmoins différer son autorisation pour motif de service ou d'effectifs simultanément absents.
Le salarié adresse une demande de prise en charge financière accompagnée de l'autorisation d'absence à l'organisme paritaire agréé par l'État. Il s'agit principalement des FONGECIF pour les salariés et du FAF TT pour les travailleurs intérimaires.


Le Contrat d'apprentissage

Basé à Tours, le CFA des Métiers des Industries Pharmaceutique et Cosmétique (CFA MIPC) est une structure unique en France qui accueille des apprentis placés dans des laboratoires de tout l'Hexagone.
 
Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail encadré par des règles précises :
- C'est un contrat de travail à durée déteminée de 2 ans.
- Salarié de l'entreprise, l'apprenti bénéficie des mêmes droits que les autres employés (protection sociales, congés...)
- La rémunération correspond à un pourcentage du SMIC et varie en fonction de l'âge et de l'avancement de l'apprenti dans le cycle de formation (informations détaillées dans la FAQ JEUNES à télécharger).
- Le temps passé en CFA est considéré comme un temps de travail à part entière. Il est donc rémunéré et ouvre l'accès aux mêmes droits (temps de travail, congés payés, retraite...) que les heures effectuées en entreprise.
- L'employeur s'engage à assurer à l'apprenti une formation conduisant au titre prévu au contrat, en lui confiant des tâches ou des postes en relation avec la formation prévue au contrat. Il s'engage à faire suivre à l'apprenti la formation dispensée au CFA MIPC.
- L'apprenti s'engage à travailler pour l'employeur pendant la durée du contrat et à suivre la formation assurée par le CFA MIPC.
Ce statut s'adresse aux jeunes de moins de 26 ans au démarrage du contrat.

Le « plus IMT »

- L'apprenti bénéficie d'aides financières pour ses frais de déplacement et d'hébergement pendant les périodes passées au CFA. Le CFA a par ailleurs signé des conventions de partenariats avec le foyer Jeunesse et Habitat et le CROUS, pour faciliter le logement des apprentis (plus d'informations dans la rubrique Se loger pendant sa formation).
- Le CFA-MIPC vous accompagne dans la recherche de l'entreprise.


Le Contrat de professionnalisation

Son objectif est d'acquérir une qualification professionnelle et de favoriser son insertion professionnelle.

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail encadré par des règles précises :
- C'est un contrat de travail à durée déteminée (entre 6 et 24 mois) ou indéterminée avec une période obligatoire de professionnalisation.

- L'employeur s'engage à assurer les bénéficiaires d'une formation leur permettant d'acquérir une qualification professionnelle et à leur fournir un emploi en relation avec cet objectif pendant la durée du contrat à durée déterminée (ou de l'action de professionnalisation dans le cadre d'un CDI).

- De son côté, le titulaire du contrat s'engage à travailler pour le compte de cet employeur et à suivre la formation prévue au contrat.
Les bénéficiaires âgés de 16 à 25 ans révolus sont rémunérés en pourcentage du SMIC selon leur âge et leur niveau de formation, les personnes âgées de 26 ans et plus perçoivent une rémunération qui ne peut être ni inférieure au SMIC ni à 85 % du salaire minimum conventionnel.


La période de Professionnalisation

Les périodes de professionnalisation ont pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l’emploi des salariés en contrat à durée indéterminée, notamment ceux qui comptent 20 ans d’activité professionnelle ou qui sont âgés d’au moins 45 ans et disposent d’une ancienneté minimum d’un an de présence dans la dernière entreprise qui les emploie.
Sont également concernés les salariés titulaires d’un contrat unique d’insertion (CUI).


Le stage de la formation professionnelle : temps plein

Le Temps Plein, par opposition à l'alternance, s'adresse aux demandeurs d'emploi (qu'ils possèdent des droits à l'allocation chomage ou non) et aux jeunes sans emploi stable et/ou sans qualification professionnelle.


Conditions d'accès

- Avoir les prérequis pour le niveau de formation souhaités (se reporter aux fiches de chaque diplôme).
- Etre éligible au dispositif : les règles administratives et les publics prioritaires fixés par les conseils régionaux (ou Pole Emploi) peuvent varier d'une région à l'autre.